Donner un rein : oui, mais dans quelles conditions ?

Vous êtes une personne dotée d’un bon esprit d’entraide entre les autres personnes malades. C’est pour cette raison que vous souhaitez être un donneur d’organe. Pourtant en devenir un, demande des conditions de santé et du bien-être du corps et elles doivent être minutieusement respecté. Mais quelles sont les autres conditions ?

Par l’intermédiaire de notre article, nous allons vous donner la réponse à cette question. Si cela vous intéresse, suivez notre article jusqu’au bout.

Quelle personne peut faire un don de rein ?

Tout le monde ne peut pas faire un don rénal, en effet pour en être un, voici les règles qu’il faut suivre et qui est régit par le code de la santé publique :

  • Pour la réalisation de cette action, il faut que la personne qui donne le rein est majeure soit 21 ans qui est l’âge de la majorité internationale.
  • Être membre da la famille du receveur d’organe, c’est-à-dire un parent proche, ses enfants ou son conjoint et aussi, il faut que vous soyez lié d’amitié avec le malade depuis 2 années.
  • Le donneur doit être volontaire, cette volonté doit être exempte de vice de consentement ou de pression venant d’une autre personne. Il est à savoir qu’il est interdit par la loi de vendre un organe, celui qui se fait attraper par ce crime est sanctionné sévèrement par la loi.
  • En plus cela, il faut être en bonne santé, c’est-à-dire que vous n’avez pas de signe de maladie dans le corps.
  • Vous ne prenez pas de drogue, d’alcool ou d’autres stupéfiants qui nuit à la santé.

Si tout cela est rempli, alors vous pouvez faire un don à une personne atteinte d’une insuffisance rénale. Il est à savoir que la prise de rein sur une personne décédée est interdite.

Les procédures qu’un donneur doit suivre

Avant l’opération de transplantation, des étapes doivent se dérouler dans le but d’informer et de rassurer le donneur. Nous allons voir toutes ces démarches maintenant.

Tout d’abord, il faut faire une séance d’information où le corps médical se réunit avec le donneur pour parler du déroulement de l’opération, des enjeux ainsi que les risques. Puis des examens de santé est effectuer pour la vérification de votre compatibilité avec le receveur. Ensuite, pour la confirmation du don, il faut le faire devant le tribunal de grande instance et le comité des médecins doit aussi valider votre candidature.

Pendant le déroulement de l’opération, des vidéos peuvent être enregistrées dans la salle et l’intervention a un caractère ouvert. Il est à savoir que le donneur ne payer aucun frais pour cette intervention, c’est à la charge du receveur ou de l’assurance santé.

Toutefois, des obligations postopératoires incombent le donneur comme être hospitalisé pendant 5 à 10 jours selon son état, ce n’est qu’après 1 ou 2 mois que le donneur reprend ces habitudes d’avant et en même temps, il doit faire des examens réguliers de sa pression artérielle, le fonctionnement de son rein.

Pour terminer, le don de rein ne provoque aucun n’impacte sur la santé du donneur, mais le risque de l’opération n’est pas éloigné. Pour en savoir plus visiter notre site.

Facebook
Twitter
LinkedIn
About Sarah Albertson
About Sarah Albertson

Ex-globe trotteuse, je suis journaliste chez multifaskool depuis 2015. Je focalise mes articles sur les conseils beauté et les soins du corps.