Tout savoir sur la mycose vaginale

Bien qu’il s’agisse d’une maladie bénigne, la mycose vaginale doit être traitée. En effet, lorsque cette affection apparaît, elle est souvent accompagnée de différents symptômes qui sont désagréables et qui ont un impact négatif sur la qualité de vie des femmes. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Quelle est la cause de cette maladie ? Quels sont les risques pour le partenaire ? Quels sont les traitements disponibles ?

Qu’est-ce que la mycose vaginale ?

Encore appelée vulvaire, la mycose vaginale est une infection qui est causée par la prolifération d’un champignon au niveau du vagin ou de la vulve. Il faut d’ailleurs souligner que cette forme d’infection gynécologique est la plus courante chez les femmes. Bien qu’elle ne soit pas dangereuse, cette infection mérite une attention toute particulière et doit donc être prise en charge.

Par ailleurs, il est important de souligner qu’il existe deux formes d’infections vaginales. Vous avez la mycose qui est causée par un champignon du nom de Candida Albicans et la vaginose. Cette deuxième forme est causée par la prolifération des mauvaises bactéries du vagin au détriment des bonnes. C’est donc ce déséquilibre qui est responsable de la vaginose.

Ce qu’il faut savoir sur ces bactéries

Vous devez savoir que le Candida Albicans est un champignon que vous retrouvez naturellement dans le vagin. En nombre réduit, il n’entraîne pas d’infection. Cependant, une altération de la flore vaginale entraînera une rapide prolifération et donc la mycose vaginale. Mais, la question à se poser est la suivante : qu’est-ce qui altère la flore vaginale ?

Plusieurs raisons peuvent être évoquées. En effet, si vous utilisez par exemple un savon trop agressif, ou encore la prise de certains contraceptifs, vous vous exposez à une mycose vaginale. En dehors de cela, vous avez le stress, le diabète ou encore une prise répétée d’antibiotiques. Un petit détail supplémentaire à apporter, évitez une hygiène vaginale trop importante.

Quels sont les risques pour le partenaire ?

La vulvaire peut être transmise à un partenaire sexuel. Cependant, cette infection ne représente aucun danger pour l’homme. Généralement, celui-ci ne s’en rendra même pas compte s’il est affecté. Toutefois, il reste un porteur et peut donc la transmettre à une autre partenaire saine ou à sa partenaire après son traitement.

Les symptômes de la mycose vaginale

L’apparition de la mycose vaginale est souvent accompagnée de nombreux symptômes désagréables. En effet, une femme souffrante de mycose vaginale aura constamment le vagin ou la vulve qui démange. De plus, selon le type d’infection, elle aura des pertes épaisses en grande quantité. Les rapports sexuels seront de plus en plus douloureux. À tout ça s’ajoute des lésions avec écoulement de liquide.

Comment traiter la mycose vaginale ?

Bien qu’il existe de nombreuses façons de traiter cette infection, il est tout de même recommandé de consulter votre médecin traitant avant la prise d’un quelconque médicament. Toutefois, voici quelques remèdes efficaces.

Vous pouvez utiliser un antifongique qui est d’ailleurs disponible sans ordonnance. Il est sous forme d’ovule et s’introduit dans le vagin. Son rôle est de limiter le développement des champignons. À cela, vous pouvez associer une crème qui permettra de réduire les démangeaisons. Normalement, ces deux produits suffisent pour endiguer l’infection. Mais, lorsqu’elle est assez grave, il faudra y associer des antibiotiques.

Facebook
Twitter
LinkedIn
About Sarah Albertson
About Sarah Albertson

Ex-globe trotteuse, je suis journaliste chez multifaskool depuis 2015. Je focalise mes articles sur les conseils beauté et les soins du corps.