Optique et dentaire, les points clés à vérifier dans votre assurance santé

Le système de santé français est conçu de telle manière que les dépenses que nous effectuons pour nous soigner, nous et notre famille, sont en partie pris en charge par la Sécurité Sociale. Toute personne résidant en France de façon stable et régulière peut bénéficier de ces dispositions. Il reste cependant une partie des dépenses qui ont été effectuées à la charge de l’assuré. D’où l’intérêt de souscrire une assurance complémentaire santé.

Le principe de la complémentaire santé

La complémentaire santé, aussi appelée mutuelle, a pour principe de prendre en charge la partie des frais de santé qui n’est pas remboursée par la CPAM. Cela concerna aussi bien les consultations, que les examens ou les médicaments, les hospitalisations.

Vous pouvez être couvert par une mutuelle d’entreprise, si vous travaillez dans le secteur privé. Dans le cas contraire, il vous est possible de vous assurer à titre personnel. Chaque organisme propose diverses solutions qui permettent ainsi d’adapter son contrat à ses besoins, c’est notamment le cas avec Malakof Humanis, vous pourrez le constater en consultant leur site internet. Site sur lequel il vous sera aussi possible d’effectuer un devis personnalisé détaillé en quelques clics.

Afin que la proposition qui vous sera alors faite s’adapte au mieux à vos besoins et attentes, n’hésitez pas à vous poser de multiples questions sur votre rapport à la médecine. On ne peut bien évidemment jamais tout prévoir, mais il existe quand même quelques grandes lignes directrices qui vous sont familières : la fréquence à laquelle vous consultez votre généraliste, les spécialistes auxquels vous savez avoir recours, les examens que vous effectuez régulièrement, etc. Ce sont ces éléments qui permettront de déterminer avec précision le contrat qu’il vous faut.

Optique et dentaire : deux points essentiels à vérifier avant de choisir sa mutuelle

Les deux domaines médicaux que sont l’optique et le dentaire, présentent chacun des spécificités qui obligent les assurés à les considérer comme étant à part. Si l’on a des problèmes de vue ou des soucis de dents, on peut en effet difficilement faire l’économie d’un suivi médical, dans la mesure où cela peut s’avérer très handicapant au quotidien.

Prenons pour exemple celui d’une personne devant porter des lunettes. C’est loin d’être un choix et ne pas le faire pourrait avoir des conséquences importantes. En effet, sans une bonne vue, on ne peut pas travailler, et il devient difficile quand ce n’est pas dangereux d’effectuer quantité de tâches du quotidien : cuisiner, bricoler, conduire. On ne parle même pas de certains loisirs qui deviennent alors impossibles. Or, le matériel optique est très mal pris en charge par l’Assurance Maladie. Il existe bien le principe du panier 0% qui a récemment été mis en place et qui propose un équipement totalement pris en charge, mais il ne faut pas se leurrer, cela ne convient pas à tout le monde, certaines personnes ayant besoin de verres très spécifiques par exemple.

D’où l’intérêt de souscrire une mutuelle qui couvre bien ce type de dépenses. Cela vous permettra de les aborder le plus sereinement possible.

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
About Sarah Albertson
About Sarah Albertson

Ex-globe trotteuse, je suis journaliste chez multifaskool depuis 2015. Je focalise mes articles sur les conseils beauté et les soins du corps.